Txillardegiren Klika, le documentaire réalisé par Kote Camacho pour la 21ème KORRIKA, sera présenté lors de l'hommage rendu à Txillardegi ce samedi 9 février. De la même manière, ETB1 diffusera le documentaire le lendemain, dimanche 10 février, à 21 h 30, avant le programme Herri txiki Infernu handi. ETB2 le diffusera également avec des sous-titres en espagnol.

Dès la semaine prochaine, le travail de Camacho pourra également être visionné sur Internet et sur les différentes télévisions locales.

On peut aussi le voir ici:

Pour réaliser Txillardegiren Klika, Kote Camacho s'est basé sur une interview faite au linguiste durant la 14ème KORRIKA. Le film est composé principalement des images prises à cette époque, car les thèmes traités correspondent parfaitement aux aspects qu'il a souhaité mettre en évidence. Lors de l'enregistrement, Txillardegi semble très à l'aise face à la camera, «comme si parler de KORRIKA pour KORRIKA apportait une touche magique».

Durant cette 14ème édition, avec le slogan Ni ere bai (Moi aussi), KORRIKA avait rendu hommage à tous ceux qui avaient décidé de faire le pas vers l’apprentissage du basque. Aujourd'hui, pour la 21ème édition, ils ont voulu aller plus loin : le nouveau slogan Klika représente le fait de faire un choix, de prendre une décision: celle d'apprendre l'euskara, d'utiliser l'euskera. A son époque, Txillardegi avait pris toutes ces mesures et c'est la raison pour laquelle ils ont voulu lui rendre hommage en racontant comment un "vieil euskaldun berri" (comme il se définissait lui-même) est devenu une figure fondamentale de l'histoire de la langue basque ce dernier demi-siècle.

En plus de l'entretien comme fil conducteur, Txillardegiren Klika se nourrit d'autres images d'archives et des déclarations de protagonistes tels que Bernardo Atxaga, Harkaitz Cano, Joxe Azurmendi, Miren Azkarate, Ibon Sarasola ou Laura Mintegi.

Ci joint, la fiche technique.