À l’invitation de AEK et KORRIKA, 30 acteurs sociaux de divers horizons ont déclaré publiquement leur engagement à impulser des actions en vue de la normalisation de l’euskara, en signant leur participation à la campagne ‘Aro berriari, Klika’. Ils prennent ainsi l’engagement « de passer des paroles aux actes ». Cette initiative est ouverte à toute personne ou organisme désireuse d’y prendre part.

(Web de l'initiative ICI).

AEK et KORRIKA ont procédé en ce jour à la présentation de la campagne Aro berriari, Klika à Albaola. Il s’agit d’un ensemble de mesures visant à mener diverses actions en faveur de la normalisation de l’euskara.

Mertxe Mugika, coordinatrice générale d’AEK et Asier Amondo, responsable de KORRIKA, ont, en préambule à la lecture du livre d’engagements, souligné que les organismes œuvrant en faveur de la langue basque, ont mis en place de nouveaux espaces de collaboration. Ils ont notamment cité la campagne Euskaraldia, tout en signalant qu’elle ne pouvait à elle seule suffire : « La normalisation n’adviendra pas seulement de ces quelques engagements individuels, il est nécessaire aussi de faire partager cet objectif à tous les secteurs de la société, et ce de manière transversale ».

Les partis politiques PNV et EH Bildu, les syndicats ELA, LAB et CCOO, les universités, le Parlement Basque et le Parlement de Navarre et divers acteurs et actrices sociaux de divers horizons tels que Ongi etorri errefuxiatuak ou l’ONG Save the children, parmi d’autres, font partie des signataires de cet engagement.

Le 7 novembre dernier, lors de la présentation publique de cette nouvelle édition de KORRIKA, ces mêmes acteurs sociaux lancèrent un appel à passer à « la phase d’activation». Mugika et Amondo ont, cette fois-ci, lancé un appel public à signer cet engagement, car la normalisation en soi ne viendra pas du seul fait de se déclarer en faveur de l’euskara, selon leurs propres dires. Au-delà des engagements individuels, ce sont les engagements collectifs qui seront déterminants : « Nous sommes au temps de l’euskara, il est donc temps maintenant de mettre en place et de développer une politique linguistique intégrale ».

D’autres engagements

Si l’on retrouve à ce jour 30 signataires de cet accord (AEK en faisant partie aussi), les responsables AEK et KORRIKA comptent bien rallonger cette liste dans un avenir proche et ont pour cela ouvert une rubrique dans leur page web www.korrika.eus, pour que «ce qui pouvait être perçu comme un rêve devienne enfin réalité ». Ils ont, à cet égard, rappelé l’importance du travail en commun.

Cette initiative est née lors des réunions de présentation de la 21ème édition de la KORRIKA, auxquelles ont participé les différents acteurs sociaux : Mugika et Amondo ayant parcouru le Pays Basque pour présenter le concept Klik , et obtenu des résultats fort encourageants : « Tout le monde s’est montré disposé à prendre des engagements en faveur de l’euskara ».

BEKA

Banerra 300x300

GEROA EUSKARATIK

AEK 300x300