Maialen Lujanbio, l'auteure du message caché dans le témoin a présenté son texte.

Clic sur le système d'exploitation

Passé de main en main à travers le Pays Basque, le message du témoin de KORRIKA a montré que l'euskara est plus qu'une application dédiée à la sphère basque.

En un CLIC, l'euskara doit être au centre du système. Voilà pourquoi nous faisons KORRIKA aujourd'hui et demain.
KORRIKA. Agir pour avancer. Faire bouger pour mettre en place.
L'individu agit.
Les acteurs sociaux font bouger les choses.
Les institutions mettent en place.
Agir, faire bouger, avancer.

(Pour télécharger le discours en pdf, cliquez ICI).

Par la suite, Mertxe Mugika, coordinatrice de AEK a continué le discours avec l'aide des journalistes Edurne Azkarate et Aitziber Perez de Karkamo.

Iñaki Viñaspre, bertsolari de Alava est aussi monté sur scène, et les groupes de danse VTR et URDURI aidés par Josune Fernandez (championne de danse) ont fait bouger tout le public avec leur chorégraphie sur la chanson de KLIKA.

Un bilan de AEK sera présenté le lendemain de la grande fête, le 15 avril.